Maladies-ravageurs - PACA : le bilan 2021 du BSV viticulture

Il y a 2 semaines 67

Ce qui marquera le millésime 2021 en PACA comme le souligne le BSV bilan 2021, c’est bien les gelées quasi généralisées ont affecté le vignoble de toute la région le 8 avril et localement le 6 avril avec des dégâts exceptionnellement importants, les zones d’altitude et de coteaux étant moins impactées. Les températures minimales observées sous abri n’avaient jamais été aussi basses pour un mois d’avril. Le mois de juin est très sec et chaud ont permis l’arrêt de l’évolution du mildiou. Les températures du mois de septembre sont restées douces avec un excédent de 2°C en moyenne. Le bilan pluviométrique de septembre est excédentaire sur la majorité des secteurs du Vaucluse, déficitaire sur les autres départements. Suite à ces pluies, l’état sanitaire a pu se dégrader avec notamment une forte présence de mildiou mosaïque et l’apparition de botrytis, dans les parcelles tardives.

Maladies

Pour le mildiou, les premiers foyers primaires sont observés fin avril à début mai selon les secteurs. De nouveaux symptômes apparaissent jusqu’à la mi-juin puis la maladie n’évolue globalement plus, excepté à partir de la mi-juillet et jusqu’à fin juillet suite aux orages localisés de début juillet. Pour l’oïdium, sur 164 parcelles observées du stade « fermeture de la grappe » au stade « début véraison », 85% des parcelles ne dépassent pas le seuil de nuisibilité. En 2020, 89% ne dépassaient pas le seuil de nuisibilité. La pression du black-rot est restée très faible à nulle. Pour l’excoriose, sur 162 parcelles observées au printemps, 93 % ne dépassaient pas le seuil de nuisibilité (99% en 2020).

Insectes

Eudémis : Sur 140 parcelles observées en première génération, 84% d’entre elles ne dépassaient pas le seuil de nuisibilité ; sur 98 parcelles observées, 89% d’entre elles ne dépassaient pas le seuil de nuisibilité en 2nde génération ; et enfin sur 87 parcelles observées, 99% des parcelles ne dépassaient pas le seuil de nuisibilité. Pas de dégât significatif observé en 2021 pour cryptoblabès. Par contre, ce ravageur a été identifié cette année sur le secteur de Châteauneuf du Pape avec localement des pertes de récoltes pouvant être liées également à la forte présence de l’eudémis sur ces secteurs.

Adventices

Les adventices ne posent pas de problèmes majeurs pour la filière viticulture, excepté l’érigeron qui est en recrudescence depuis quelques années.

Lire la Suite de l'Article