Phyto - Quel avenir réglementaire pour les fongicides multisites antimildiou?

Il y a 1 semaine 45

L’apparition de résistance pour la zoxamide, l’oxathiapiproline (Zorvec) et le développement de résistance pour la fluopicolide (Profiler), amisulbrom (Zongruum), cyazofamide (Mildicut) remettent en avant des matières actives multisites. Contrairement à la note de résistance 2021, où il était recommandé de « privilégier l'association avec un mode d'action suffisamment efficace » pour les matières actives présentant des résistances, en 2022 le conseil est de « privilégier l'association avec un mode d’action multisite. »

Comme précisé précédemment il reste à ce jour quatre matières actives multisites antimildiou : le métirame, le folpel, de dithianon et le cuivre. Toutes sont ou vont être à court terme en période de ré-approbation au niveau européen. Si l’on écarte le cuivre, voici les échéances à surveiller :

pour le folpel, les conclusions de l’Efsa sont attendues pour fin juillet 2022. Adama qui est la firme leader sur ce fongicide s’attend à un report d’un an et se dit confiante quant à l’issue de la procédure européenne. Si le folpel est ré-approuvé, il le sera normalement pour une période de dix ans, donc jusqu’en 2032 ou 2033;

le métirame est aussi en cours de renouvellement. La réponse attendue pour le 31 janvier 2022 a été reportée par l’Efsa au 31 janvier 2023 (source BASF).

Si le métirame est ré-approuvé, il le sera normalement pour une période de dix ans, jusqu’en 2033 donc.

Si le métirame est interdit, la période pour utiliser les stocks des viticulteurs courre généralement sur un délai de deux ans. Ce qui laisserait dans le meilleur des cas du métirame jusque pour la campagne 2025.

Le dithianon, comme le métirame, est une molécule avec une action sur le mildiou et le black-rot. Les conclusions de l’étude de ré-approbation pour cette matière active sont actuellement attendues pour aout 2024.

L’avenir des matières actives multisites est entre les mains des instances européennes. Leurs possibles retraits du marché en plus d’appauvrir la pharmacopée antimildiou et black-rot auraient des conséquences négatives sur l’efficacité de molécules unisites restantes. Les reports administratifs dans le traitement des dossiers temporisent les événements.

BASF : quid du diméthomorphe post-2022 ?
La ré-approbation du diméthomorphe, fongicide antimildiou, est en cours au niveau européen. La matière active est classée CMR H360 (f) (peut nuire à la fertilité). Il s’agit d’un critère d’exclusion lors des processus d’autorisation de mise sur le marché.
Le réexamen, qui doit aboutir en juillet 2022 si aucun report n’est notifié, pourrait aboutir à une décision de retrait.
Le diméthomorphe se retrouve dans les produits formulés suivants : Grip Top, Enervin Team, Lingot, Folpec Dimeo, Présidium…

Lire la Suite de l'Article