Réglementation - L’Agence européenne des produits chimiques confirme ses conclusions sur le glyphosate

Il y a 1 mois 94

C. Waligora / Pixel Image L’Agence européenne des produits chimiques (ECHA), basée à Helsinki (Finlande), a publié le 30 mai dernier ses nouvelles conclusions sur le glyphosate. Le comité en charge de l’analyse des risques de l’ECHA, qui a réalisé un examen approfondi des preuves scientifiques, assure que le glyphosate n’est pas cancérogène, comme en 2017. Il maintient, en revanche, sa classification dans les produits qui causent de sérieux dommages aux yeux et sont toxiques pour la vie aquatique.

« L’avis de l’ECHA était déterminant pour l’avenir du glyphosate. Si l’agence européenne, basée à Helsinki, avait classé le célèbre herbicide dans l’une ou l’autre de ces catégories, celui-ci n’aurait pu être réautorisé à l’issue de l’expiration de sa licence, fin 2022. La réglementation européenne interdit en effet, théoriquement, l’arrivée sur le marché des pesticides répondant à ces critères de danger (cancérogène, mutagène ou reprotoxique). Ainsi, l’ECHA ne juge le produit dangereux que pour les yeux des utilisateurs et toxique pour les organismes aquatiques – deux caractéristiques n’entraînant pas le rejet automatique de la demande d’autorisation », rappellent nos confrères du Monde qui ont relayé l’information.

L’ECHA va maintenant envoyer son avis à la Commission européenne et à l’Efsa.

« L’Efsa va entreprendre sa propre analyse de risque du glyphosate, qui devrait être prête en Juillet 2023. La Commission européenne analysera les conclusions de l’Efsa et le renouvellement du rapport d’évaluation de la Suède, de la France, de la Hongrie et des Pays-Bas. La Commission proposera ensuite un rapport de renouvellement et un projet de régulation aux Etats membres, si le renouvellement du glyphosate est approuvé ou non », explique l’ECHA.

Lire la Suite de l'Article