Sud-Ouest - La surface de vigne impactée par le gel est plus importante qu’en 2021 dans le Gers

Il y a 2 années 1046

Dans les vignobles du Sud-Ouest les dégats de gel semblent très variable. Les experts du BSV dressent les premiers bilans. 

Le vignoble gersois, d'armagnac et des côtes de Gascogne, serait particulièrement touché. D'après la note BSV du 5 avril 2022

Le gel qui s’est produit lors des 3, 4 et 5 avril a engendré des dégâts généralisés sur le vignoble gersois. On a enregistré , -5°C à Castelnavet, -4,5°C à Cravencères et jusqu’à -7°C du côté des Landes Les dégâts bien qu’hétérogènes sont importants et dépendants de la précocité des parcelles. La surface de vigne impactée par le gel est plus importante qu’en 2021. Un point sera fait dans les jours qui viennent pour avoir une évaluation plus précise des dégâts. L’espoir réside dans le fait que les stades phénologiques étaient moins avancés qu’en 2021.

Néanmoins, les épisodes de froid ont aussi des conséquences sur le développement ultérieur des grappes et il faudra surveiller les phénomènes de filage et de coulure au moment de la floraison.

Gaillac: les bords du Tarn plus touchés

A Gaillac, toujours d'après le BSV, le gel de ces derniers jours a impacté les parcelles à des degrés divers. Les parcelles les plus avancées semblent les plus impactées mais certains bourgeons encore dans le coton semblent aussi touchés. Les secteurs les plus impactés sont une nouvelle fois Cunac, Cambon, Lavaur, Giroussens, Montans et Brens (bords du Tarn)… Sur ces secteurs, certaines parcelles sont impactées à plus de 50%.

Ailleurs, au maximum, on recense 30% de bourgeons gelés pour une moyenne générale d’environ 5% qui reste à affiner dans les prochains jours quand les dégâts seront plus visibles. Le niveau de dégâts n’est pour l’instant pas comparable à celui enregistré en 2021. 
 

Fronton: gamay et muscat 

Sur le vignoble de Fronton, d'après le BSV local, on peut observer des stades « pointe verte » impactés par le gel sur gamay et muscat. Quelques bourgeons au stade « bourgeon dans le coton » semblent aussi avoir été aussi touchés.

Les dégâts restent encore difficiles à estimer mais sont bien plus faibles qu’en 2021. Sur les vignobles de St Sardos et du Brulhois, le gel semble n’avoir eu que peu d’impact (quelques bourgeons en bas de côteaux). Quelques plantiers sont touchés. L’état des lieux devra être affiné dans les prochains jours.
 

Cahors, l'ouest du vignoble plus impacté

Le gel de ces derniers jours a impacté les parcelles à divers degrés. L’ouest de l’appellation, plus précoce, semble plus touché. Les parcelles les plus avancées semblent aussi plus impactées mais certains bourgeons encore dans le coton semblent aussi touchés. Sur les parcelles les plus impactées, on recense plus de 50% de bourgeons gelés.
Le niveau de dégâts n’est pour l’instant pas comparable à celui enregistré en 2021 mais il reste à affiner dans les prochains jours

Lire la Suite de l'Article