Prévisions - Dans le vignoble beaujolais, la récolte 2022 s’annonce prometteuse

Il y a 1 mois 125

Inter Beaujolais a fait paraître hier son premier point maturité de la saison. Dans le vignoble beaujolais, l’organisme prévoit un millésime 2022 « prometteur » en qualité. En quantité, un retour à la normale est attendu.

« Le potentiel de récolte et l’état sanitaire sont encourageants pour le moment. Les pluies du mois de juin ont permis de rééquilibrer le manque d’eau depuis le début de l’année et un feuillage verdoyant illumine actuellement nos magnifiques paysages », déclare Daniel Bulliat, président d’Inter Beaujolais.

Stade fermeture de grappe le 4 juillet, dans un terroir précoce, cépage gamay noir à jus blanc. Cette année, le débourrement a été plutôt tardif, le 12 avril.

Le mois de mai a été marqué par une chaleur persistante, une sécheresse et un ensoleillement très élevé.

« La floraison s’est alors enclenchée très rapidement et dans des conditions favorables. Le rafraîchissement des températures et la pluie survenue autour du 23 mai ont néanmoins permis une pousse normale de la végétation. Le stade fin floraison a été atteint en moyenne le 28 mai », indique Inter Beaujolais.

Le mois de juin s’est caractérisé par « des changements météorologiques brutaux et atypiques » avec des grandes chaleurs, un grand ensoleillement, des pluies soutenues et des orages localisés.

« Malgré un mois de juin stressant, avec des orages fréquents et quelques secteurs grêlés, l’état sanitaire du vignoble reste bon. La météo s’annonce clémente dans les quinze premiers jours de juillet avec le retour d’un temps sec », indique Daniel Bulliat.

Le stade de début véraison devrait intervenir autour de mi-juillet dans le vignoble beaujolais. Dans le cadre du "réseau matu", animé par la chambre d’agriculture du Rhône, l'émergence de ce millésime 2022 va être méticuleusement suivie.

Lire la Suite de l'Article