Revendication des terroirs - Un modèle hiérarchique à la bourguignonne pour les AOP de vins en Allemagne

Il y a 1 mois 84

Des appellations grands et premiers crus avec possibilité de mention cadastrale, des appellations communales, et des villages : l’Allemagne vient d’adopter une nouvelle hiérarchie qualitative pour ses vins, fortement inspirée du modèle bourguignon, et qui entrera en fonction pour le millésime 2026.

Le 27 janvier 2021, l’Allemagne (un peu plus de 100 000 ha de vignoble, pour comparaison, l'Alsace compte 15 500 ha) a adopté une nouvelle loi devant déboucher sur un nouveau modèle hiérarchique de la qualité. Il succède à l’ancien modèle basé sur la concentration des moûts – le prädikat. L’ancienne classification reste néanmoins en place pour préserver les indications de sucrosité et la notion de concentration très comprises et admises chez le consommateur allemand. Le nouveau modèle de hiérarchisation qualitative s’inspire peu ou prou de la hiérarchie bourguignonne avec une règle de base : plus la zone géographique revendiquée est petite, plus la qualité est haute.

Une hierarchie pyramidale Un modèle hiérarchique à la bourguignonne pour les AOP de vins en Allemagne

La hiérarchie générale reprend le modèle pyramidal européen et français du même coup avec à la base les Deutscher Wein, notre équivalent VSIG (vins sans indication géographique autre que le pays d’origine), vin de France. Viennent ensuite les IGP, les indications géographiques protégées, c’est-à-dire les Landwein. Tandis que les AOP, Qualitätswein, constituent le sommet de cette pyramide.

Et c’est au sein de ces AOP allemandes – les Qualitätswein – que des évolutions notoires sont fortement inspirées du modèle bourguignon. Leur structure hiérarchique est également pyramidale avec, au sommet, les grands crus (Grosses Gewächs), et juste en dessous des premiers crus, les Erstes Gewächs. Notons que ces grands et premiers crus peuvent revendiquer des noms de parcelle cadastrée. Ces vins doivent être secs, ne comporter qu’un seul cépage et présentent des exigences de rendement ambitieuses.

Des évolutions notoires pour les AOP allemandes

Juste en dessous des grands et premiers crus, figure la catégorie Einzellage qui devra revêtir la mention de l’origine communale, soit l’équivalent des appellations communales en Bourgogne. Mais ces vins peuvent avoir pour origine plusieurs cépages et correspondent à la qualité Kabinett dans l’ancien modèle adjacent Prädikat. Sauf exception de spécificité locale, ces vins doivent être secs.

Juste au dessous de ces trois catégories de vins fortement ancrés dans le terroir, les Ortsweine correspondraient à nos « appellations village » des côtes-du-rhône. Mais l’origine du village figurera sur l’étiquette. Cette catégorie correspondant également au niveau Kabinett dans l’ancien modèle, peut admettre les effervescents.

Les vins de région ou sous-région viticole compléteront le bas de cette pyramide des AOP, avec les Grosslage et les vins de zone viticole, les Anbaugebiete. Par exemple : les vins de Moselle, du Rheingau ou du Palatinat…

Lire la Suite de l'Article